Un édito pour les jeunes (et ceux qui veulent le rester) !

Un édito pour les jeunes (et ceux qui veulent le rester) !

Un édito pour les jeunes (et ceux qui veulent le rester) ! 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

Depuis 36 ans et sous l’impulsion du pape Jean Paul II, l’église consacre au moins une journée par an à la jeunesse. Cette année, la journée tombe le dimanche des Rameaux. Don Marc-Antoine et les différents curés avant lui ont souvent désiré donner une place importante aux jeunes et aux enfants sur la paroisse. Le catéchisme à Sainte-Bernadette et Notre-Dame de la Paix, les patronages, l’Aumônerie et l’Institut Stanislas sont autant de lieux où les enfants et les jeunes peuvent suivre Jésus grâce à l’implication de nombreux paroissiens bénévoles qu’on ne peut oublier. 

Alors chers jeunes ces mots sont pour vous :

Nous sommes heureux de vous voir grandir. Vous êtes fiers de votre paroisse et nous sommes fiers de vous. Par les différentes confidences, nous savons qu’il n’est pas toujours facile d’être chrétien sans que vous entendiez des moqueries autour de vous, mais cela ne vous freine pas. Certaines situations familiales sont complexes et vous pouvez en souffrir. Mais pourtant, accrochés à Jésus Sauveur et vos amis, vous traversez avec courage ces épreuves. Vous, les adolescents, êtes sensibles aux chagrins et aux joies que les enfants ne voient pas encore et que les adultes ne voient plus. Cette sensibilité toute neuve s’apprivoisera avec du temps et de l’humour. Les réseaux sociaux vous posent des défis que beaucoup de paroissiens adultes ne connaissent pas. C’est une véritable attraction, mais beaucoup d’entre vous en percevez les limites. Et votre bon sens fait merveille. « Le bonheur ne se trouve pas là » affirmez vous…tout en demandant les codes Netflix à vos amis !… Enfin, vous avez soif de vous sentir aimés. Et ne l’oubliez pas…  nous aussi. 

Alors laissons Jésus rentrer dans cette petite Jérusalem bruyante et pleine de vie qu’est votre jeunesse. 

Par son âne, Jésus nous apprend que l’humilité dans les relations fait naître la joie et même les acclamations ! Nous voudrions cultiver avec vous cette vertu si importante pour la paix des cœurs qu’est l’humilité. 

Jésus vient à Jérusalem pour y mourir. Relisez les détails de la passion qui nous font mettre à genoux devant notre Sauveur. Cette passion de Jésus rejoindra votre soif d’absolu qui est si présente en vous. 

Comme les habitants de Jérusalem, nous (vous et vos familles) sommes pleins de paradoxes. Un jour nous crions « hosanna » et un autre jour « crucifie-le ! ». Il n’y a que la miséricorde du confessionnal et celle exprimée entre nous qui peuvent faire dépasser ces incohérences. 

Enfin, chers amis, toute la paroisse aimerait vous dire merci. Merci pour les services que vous rendez ! Vous servez à l’autel et aussi nos assemblées  ! Il vous arrive également de lire à l’ambon (et souvent très bien). Bien ternes seraient les messes sans votre prière et votre service. Alors merci car vous participez à la beauté de la Liturgie que nous voulons offrir à Dieu ! Vous êtes également source de joie ! Combien de paroissiens sont heureux de vous aider à connaître et aimer Jésus au catéchisme, aux patronages, à l’aumônerie et à l’Institut Stanislas. Cette joie vient du fait que vous portez un trésor : une foi à déraciner les montagnes. Alors, chers amis gardez le désir de la sainteté et communiquez le nous ! Toujours !

Bonne semaine sainte à tous ! 

 D. Christophe GRANVILLE

    Nous contacter

    +33 4 94 19 81 29

    Nous aider