Sainte Gemmaet les âmes du purgatoire

Sainte Gemmaet les âmes du purgatoire

Sainte Gemmaet les âmes du purgatoire 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

Lumineuse et attachante, sainte Gemma Galgani s’exprime avec simplicité et ferveur lors de ses dialogues avec Jésus ou Marie. Des témoins ont pris en notes à son insu, alors qu’elle était en extase, ses propres paroles, lors des échanges au coeur de ses temps de prière.

Cette jeune Italienne avait reçu très tôt la grâce de voir son ange gardien et de converser avec lui. De nature vive et hypersensible, Gemma accueille en son coeur toutes les « brebis perdues » que le Sauveur lui-même, tel un bon berger, lui désignera. Ainsi, pour les âmes du purgatoire, Gemma se fait leur avocate et intercède en leur faveur. Elle en parle elle-même dans une lettre adressée à Monseigneur Volpi, le 10 août 1900.

La puissance du don de soi…
Gemma raconte que c’est Jésus lui-même qui vient lui demander de prier pour une religieuse passioniste souffrant en purgatoire. Elle ajoute en particulier: « Bien souvent, Jésus me demandait de prier et de faire prier pour elle, car il ne pouvait rester séparé d’elle. » Précision qui nous permet de comprendre l’attente du Coeur aimant de Jésus, attente que nous pouvons diminuer par notre généreuse collaboration. L’ange gardien de Gemma lui apprend, dit-elle, à offrir la « moindre petite souffrance pour les âmes du purgatoire », et Jésus vient lui confirmer qu’elle a contribué au soulagement de cette religieuse. Enfin, la religieuse elle-même lui apparaît, vêtue de blanc, pour la remercier du bien reçu et l’encourager à continuer ses prières. Quelques jours plus tard, cette même religieuse lui apparaît de nouveau, revêtue de l’habit passioniste et accompagnée de son ange gardien, radieuse, lui annonçant son entrée au ciel. « Si vous aviez vu écrit Gemma, son sourire et son bonheur ! »

L’intercession…
Lorsque Gemma intercède ainsi pour les âmes, elle entre avec Jésus dans un dialogue passionné ; le père Germain, son père spirituel, en est témoin. « Je ne cherche point votre justice, s’écriait-elle envers Jésus, mais votre miséricorde : vous êtes son Père, cette âme est votre enfant. […] Ne pense pas à ses péchés, Jésus, pense à ton sang répandu ! Use envers elle, je t’en prie, des mêmes délicatesses d’amour dont j’ai été l’objet. […] Souviens toi, Jésus, que je la veux au ciel ! […] Je te présente un autre intercesseur : c’est ta propre mère qui prie en sa faveur. […] Dirastu non à ta Mère ? […] » Gemma implore Jésus sans se lasser pour le salut des âmes et se sacrifie pour elles. Parmi les grandes figures spirituelles ayant été particulièrement fascinées par Gemma Galgani, citons un martyr, saint Maximilien Kolbe, et deux stigmatisés, saint Padre Pio et Marthe Robin.

Soeur Marie-Aimée,
prieure de la communauté de la Nouvelle Alliance