Recevoir Jésus

Recevoir Jésus

Recevoir Jésus 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

Des bonnes manières et de l’art de recevoir des hôtes chez soi, on pourra en discuter souvent. Comment mettre à l’aise ? Comment faire plaisir ? Voilà à ce propos, dans l’évangile, un enseignement précieux sur l’art de recevoir Jésus. Il s’agit du fameux épisode de Marthe et Marie.
L’évangéliste précise au début du récit que c’est Marthe qui reçoit Jésus chez elle :
« Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut ». Mais la réponse de Jésus à Marthe lorsqu’elle se plaint de l’absence de participation de sa soeur au service révèlera qu’en réalité c’est Marie qui a bel et bien reçu Jésus. Marthe a pensé que recevoir Jésus consisterait à le combler de bien des choses, ce qui ne fait que
l’inquiéter et l’agiter. Marie, quant à elle, a compris que recevoir Jésus c’est recevoir ce que lui-même a préparé et apporté avec lui. C’est l’écouter. Oui, celui qui se laisse servir par Jésus le reçoit mieux que celui qui veut à tout prix le servir. « Le Fils de l’homme est venu pour servir et non pour être servi » (Mc 10, 45).
Avec cette clé de lecture, chacun peut s’interroger sur sa façon d’être en relation à Jésus. Choisir la meilleure part, comme Marie, n’est pas si naturel. C’est si vite fait de penser que l’on fait attention à Jésus alors qu’on ne fait peut-être que l’accabler de demandes plus ou moins saugrenues sans lui laisser placer une phrase. Ou alors qu’on ne parle que de soi pour lui expliquer que le monde irait moins bien sans nous…
Interrogeons-nous honnêtement et concrètement sur notre façon de recevoir Jésus lorsque nous recevons sa parole ou son corps. Nous pouvons recevoir Jésus lorsque nous lisons la Parole de Dieu pour prier. Mais ne sommes-nous pas vite tentés de réagir immédiatement, à peine le texte lu, pour interpréter en tordant éventuellement le sens, pour discuter, commenter, faire le tri entre ce qui parait bon à prendre et ce qui parait déplacé. Prenons-nous simplement le temps d’écouter et d’accueillir respectueusement la parole de Dieu ? Recevons-nous Jésus dans sa Parole ?
Nous pouvons recevoir Jésus lorsque nous communions à la messe.
Mais quel accueil lui réservons-nous réellement en participant à ce rite ? C’est tellement facile de ne pas lui prêter la moindre attention !
De ne pas prendre le temps de recevoir ce que son coeur veut nous donner en ouvrant le nôtre. De nous contenter de la démarche extérieure accompagnée d’un mépris silencieux. Recevons-nous Jésus quand nous communions ? 
Deux choses sont certaines : recevoir Jésus relève d’un choix, c’est-à-dire d’un acte libre, même s’il est soutenu par la grâce de Dieu ; et lorsque Jésus est réellement reçu, rien ne peut nous le ravir : « Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée ».

 D. Martin PANHARD