Il est grand le mystère de la foi !

Il est grand le mystère de la foi !

Il est grand le mystère de la foi ! 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

A chaque messe célébrée nous entendons cette proclamation ! Oui, il est grand le mystère de la foi !
La foi est en effet un don merveilleux de Dieu. En se révélant à nous, Dieu se donne à connaître et aimer. La foi devient alors notre réponse à Dieu. Elle est l’adhésion de toute notre intelligence, de toute notre volonté et de tout notre être à une personne : Dieu trois fois Saint ! Nous ne nous arrêtons pas aux énoncés de la foi, ils nous conduisent à faire cette expérience personnelle et communautaire de la foi. La foi est différente de la croyance. Elle n’est pas une simple adhésion d’idée. Elle est une communion entre Dieu et nous.
Dans l’évangile de ce dimanche nous nous reconnaissons facilement dans la demande que font les apôtres. « Augmente en nous la foi  ! ». Cette demande est plus facile à comprendre avec les paroles de Jésus qui précèdent. En effet, Jésus demande à ses disciples de savoir pardonner à ceux qui les offenseront. « Et si 7 fois le jour où ton frère t’offense et que 7 fois ils reviennent à toi en disant : « je me repens  », tu lui pardonneras ». Nous comprenons mieux alors la demande des disciples  ! Augmente en nous la foi ! Car oui, sans une force intérieure que seule la foi peut donner, ce pardon est humainement impossible à donner.
La foi est invisible, ce sont nos actes d’amour et d’espérance qui rendent visibles notre foi. Savoir pardonner en dit long sur notre foi. Les coups les plus durs que nous pouvons avoir subis sont comme cet arbre qui semble indéracinable. Jamais je ne pourrais pardonner ! Mais la foi nous offre un levier incroyable, le Christ nous le redis. Un levier capable de déraciner l’indéracinable. La photographie de saint Jean Paul II dans la cellule de Mehmet Ali Ağca qui avait essayé de l’assassiner nous montre jusqu’où la foi aboutit : le pardon.
Mais le Christ continue de nous faire comprendre comment la foi se rend visible dans nos vies ! C’est par la gratuité dans le service et le don de soi. Mais plus qu’une apparente dureté du maître qui ne prendrait pas en considération l’effort fait par son serviteur, le Christ cherche à réveiller en nous la fidélité. Le don de soi jusqu’au bout. Cette fidélité dans l’amour semble nous décrire encore plus profondément ce qu’est la foi. Elle n’est pas seulement un enthousiasme suite à une expérience forte (qui peut être une grâce de Dieu), elle est plutôt comme le dit Peter Kreeft : « une  promesse de loyauté à un roi, à un ami, à un époux : c’est un choix ». Jusqu’où suis-je prêt à te suivre Jésus ? Que cette semaine qui s’ouvre à nous soit l’occasion de nous émerveiller devant ce grand mystère de la foi. Nous proclamons ta mort Seigneur, nous célébrons ta résurrection et nous attendons ta venue dans la Gloire !

D. Christophe GRANVILLE