Vie des paroisses

« Bilan comptable » des paroisses de Saint-Raphaël

« Bilan comptable » des paroisses de Saint-Raphaël 1181 822 Paroisses de Saint-Raphael

«Bilan comptable» des paroisses de Saint-Raphaël

Chers amis,

Après le bilan des actes de catholicité de 2020 dans la FIP d’il y a deux semaines, voici maintenant le bilan comptable des paroisses de Saint Raphaël pour l’année écoulée. Ces « camemberts » vous présentent les principaux postes de dépenses et de recettes. D’abord un grand merci pour votre générosité. Comme vous le savez -mais il est toujours bon de le rappeler- la paroisse ne vit que de dons, elle ne reçoit pas de subventions, ni de l’état, ni du Vatican ! Sans vous la mission de l’église à Saint-Raphaël ne serait pas possible.

Les quêtes de funérailles et les offrandes des messes ne sont pas incluses dans ces chiffres, elles sont intégrées dans une autre comptabilité ; Il en est de même pour la comptabilité de l’Entraide Paroissiale, celles du Patronage et de l’Aumônerie. Les chiffres sont exprimés en pourcentage. Pour information aussi, par rapport à 2019 nos recettes ont diminué de 31% et nos dépenses aussi de 7%. La crise de la COVID y est pour beaucoup. Quoiqu’il en soit, merci à l’excellente équipe de comptables qui travaille à nos finances et contribue à ce qu’il n’y ait pas de gaspillage.

Depuis mon arrivé, je constate aussi que nous avons beaucoup de bâtiments à entretenir (12) et que sur les 10 prochaines années il y a des frais importants à prévoir d’après l’entreprise SOCOTEC qui nous a fait un état des lieux… nous allons réfléchir à tout cela et prioriser les travaux pour la mission qui reste notre point de mire !

Merci à tous ceux qui participent à la vie de notre famille, votre Eglise. Votre contribution financière et matérielle nous aide à faire résonner la parole du Christ aujourd’hui en 2021 !

Que Dieu vous bénisse, bien fraternellement : Don Marc-Antoine + curé

Extrait de la lettre apostolique Patris corde du Pape François

Extrait de la lettre apostolique Patris corde du Pape François 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

Avec un cœur de père : C’est ainsi que Joseph a aimé Jésus qui est appelé dans les quatre Évangiles « le fils de Joseph ».

Les deux évangélistes qui ont mis en relief son visage, Matthieu et Luc, racontent peu, mais bien suffisamment pour faire comprendre quel genre de père il a été et quelle mission la Providence lui a confiée.

Nous savons qu’il était un humble charpentier (cf. Mt 13, 55), promis en mariage à Marie (cf. Mt 1, 18 ; Lc 1, 27)  ; un «  homme juste » (Mt 1, 19), toujours prêt à accomplir la volonté de Dieu manifestée dans sa Loi (cf. Lc 2, 22.27.39) et à travers quatre songes  (cf. Mt 1, 20 ; 2, 13.19.22). Après un long et fatiguant voyage de Nazareth à Bethléem, il vit naître le Messie dans une étable, parce qu’ailleurs « il n’y avait pas de place pour eux » (Lc 2, 7). Il fut témoin de l’adoration des bergers
(cf. Lc 2, 8-20) et des Mages (cf. Mt 2, 1-12) qui représentaient respectivement le peuple d’Israël et les peuples païens.

Il eut le courage d’assumer la paternité légale de Jésus à qui il donna le nom révélé par l’ange : « Tu lui donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Mt 1, 21). Comme on le sait, donner un nom à une personne ou à une chose signifiait, chez les peuples antiques, en obtenir l’appartenance, comme l’avait fait Adam dans le récit de la Genèse (cf. 2, 19-20).

Quarante jours après la naissance, Joseph, avec la mère, offrit l’Enfant au Seigneur dans le Temple et entendit, surpris, la prophétie de Siméon concernant Jésus et Marie (cf. Lc 2, 22-35). Pour défendre Jésus d’Hérode, il séjourna en Égypte comme un étranger (cf. Mt 2, 13-18). Revenu dans sa patrie, il vécut en cachette dans le petit village inconnu de Nazareth en Galilée – d’où, il était dit, «qu’il ne surgit aucun prophète» et «qu’il ne peut jamais en sortir rien de bon» (cf. Jn 7, 52 ; 1,   46)  –, loin de Bethléem, sa ville natale, et de Jérusalem où se dressait le Temple. Quand, justement au cours d’un pèlerinage à Jérusalem, ils perdirent Jésus âgé de douze ans, avec Marie ils le cherchèrent angoissés et le retrouvèrent dans le Temple en train de discuter avec les docteurs de la Loi (cf. Lc 2, 41-50).

Après Marie, Mère de Dieu, aucun saint n’a occupé autant de place dans le Magistère pontifical que Joseph, son époux. Mes prédécesseurs ont approfondi le message contenu dans les quelques données transmises par les Évangiles pour mettre davantage en évidence son rôle central dans l’histoire du salut : le bienheureux Pie IX l’a déclaré « Patron de l’Église Catholique », le vénérable Pie XII l’a présenté comme « Patron des travailleurs » et saint Jean Paul II comme « Gardien du Rédempteur ». Le peuple l’invoque comme « Patron de la bonne mort ».

Par conséquent, à l’occasion des 150 ans de sa déclaration comme Patron de l’Église Catholique faite par le bienheureux Pie  IX, le 8 décembre 1870, je voudrais – comme dit Jésus – que «la bouche exprime ce qui déborde du cœur» (cf. Mt 12, 34), pour partager avec vous quelques réflexions personnelles sur cette figure extraordinaire, si proche de la condition humaine de chacun d’entre nous. Ce désir a mûri au cours de ces mois de pandémie durant lesquels nous pouvons expérimenter, en pleine crise qui nous frappe, que nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires, souvent oubliées, qui ne font pas la une des journaux et des revues, ni n’apparaissent dans les grands défilés du dernier show, mais qui, sans aucun doute, sont en train d’écrire aujourd’hui les évènements décisifs de notre histoire : médecins, infirmiers et infirmières, employés de supermarchés, agents d’entretien, fournisseurs de soin à domicile, transporteurs, forces de l’ordre, volontaires, prêtres, religieuses et tant d’autres qui ont compris que personne ne se sauve tout seul. […] Que de personnes font preuve chaque jour de patience et insufflent l’espérance en veillant à ne pas créer la panique mais la co-responsabilité ! Que de pères, de mères, de grands-pères et de grands-mères, que d’enseignants montrent à nos enfants, par des gestes simples et quotidiens, comment affronter et traverser une crise en réadaptant les habitudes, en levant le regard et en stimulant la prière ! Que de personnes prient, offrent et intercèdent pour le bien de tous. Nous pouvons tous trouver en saint Joseph  l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut. À eux tous, une parole de reconnaissance et de gratitude est adressée.

Cérémonie de l’enfance Missionnaire

Cérémonie de l’enfance Missionnaire 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

Ce mercredi 13 janvier 2021, enfants et adultes du patronage étaient tous ravis de se retrouver pour la première fois de cette nouvelle année et dans la joie d’une journée toute particulière. 

En effet, ce mercredi a été marqué par un échange de cadeaux pour les enfants du patronage qui avaient fabriqué un petit cadeau en y mettant tout leur cœur. Mais cette joie n’a pas été la seule de la journée  ! À 16h15 a eu lieu la cérémonie de l’Enfance Missionnaire : œuvre pontificale par laquelle chaque enfant reçoit, de la part du pape, un « diocèse » du monde pour lequel il doit prier en disant chaque jour un « je vous salue Marie  ». L’émotion s’est vue sur les visages (malgré les masques !), tant chez les enfants que chez leurs parents, émus de voir leur enfant s’engager ou se réengager pour cette belle œuvre missionnaire. Tous ont pu chanter «  Baptisé, envoyé, tu n’es pas trop petit, pour louer, annoncer Jésus à tes amis ! », et aussi «  la croix à la ceinture, pour nous rien n’est trop dur : mission ! Notre idéal sur terre, agir en missionnaires  : osons  !  ». Alors nous aussi, osons rendre grâce à Dieu pour les merveilles vécues chaque mercredi au patronage par nos enfants ! 

Et nous pouvons également bien remercier les Soeurs de la Consolation, Don Louis-Marie, Don Louis-Gustave et les bénévoles du patronage.

Actes de catholicité des paroisses

Actes de catholicité des paroisses 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

ACTES DE CATHOLICITE DES PAROISSES 2020

Paroisses
Baptêmes
Mariage
Obsèques
Notre-Dame de la Victoire
15
9
101
Notre-Dame de la Paix
15
1
29
Sainte-Bernadette
10
3
60
Sacré-Coeur de Boulouris
3
2
23
Agay-Le Dramont
4
2
11
TOTAL
47
17
227

ACTES DE CATHOLICITE DES PAROISSES 2019

Paroisses
Baptêmes
Mariage
Obsèques
Notre-Dame de la Victoire
56
14
99
Notre-Dame de la Paix
18
0
51
Sainte-Bernadette
22
6
71
Sacré-Coeur de Boulouris
2
4
20
Agay-Le Dramont
10
3
12
TOTAL
108
27
253

Chers paroissiens,

La fin de l’année 2020 a sonné, l’heure est donc au bilan. Vous trouverez ici un petit aperçu des actes de catholicité de nos paroisses de Saint Raphaël. Les chiffres sont éloquents surtout si nous les comparons à 2019… Bien sûr ces chiffres ne sont pas le seul indicateur de la vie des paroisses, mais ils manifestent un rétrécissement. Il faudrait ajouter à ces données le nombre de premières communions et de confirmations.

Sans doute l’effet crise du COVID est la principale cause, mais pas seulement peut-être. Dans tous les cas, nous sommes appelés à la mission, à l’annonce de l’espérance chrétienne ! Le pire serait de s’enliser. La vie chrétienne est une vie toujours plus sous l’impulsion de l’Esprit-Saint. Les sacrements sont le mode ordinaire de l’Esprit-Saint. Que notre créativité, nos œuvres, nos prières nous y conduisent toujours plus et toujours mieux, ainsi que tous ceux que nous aimons ! le Seigneur nous envoit !

Veillée à Sainte-Bernadette

Veillée à Sainte-Bernadette 1440 2560 Paroisses de Saint-Raphael

Célébration de la naissance de Jésus

Veillée à Notre-Dame de la Victoire

Veillée à Notre-Dame de la Victoire 2560 1920 Paroisses de Saint-Raphael

Jésus est déposé dans la crèche

Veillée de Noël à Notre-Dame de la Paix

Veillée de Noël à Notre-Dame de la Paix 640 480 Paroisses de Saint-Raphael

Bénédiction des petits Jésus de la crèche

L’abri de l’Archange

L’abri de l’Archange 150 150 Paroisses de Saint-Raphael

 

Déroulé type d’une soirée

1- La préfecture déclenche l’alerte climatique grand froid. Alexis reçoit le message d’alerte et prévient le binôme coordinateur de permanence

2 – Les coordinateurs informent la police municipale de l’ouverture de l’Abri qui ainsi prévenue saura être très réactive en cas de besoin.

3 – Les coordinateurs appellent 5 à 6 bénévoles (s’étant déclarés disponibles sur cette date) pour constituer l’équipe de soirée et 2 bénévoles hommes pour assurer la nuit avec les SDF hommes et 2 bénévoles femmes s’il y a des SDF femmes. (Il se peut que le ou la bénévole de soirée, à sa demande, le soit également pour la nuit). Si nous n’intervenons que les nuits de grand froid, vous serez donc sollicités une à deux soirée(s) et/ou nuit(s) chacun(e) sur l’hiver. Il se peut qu’en fonction de la réussite de cette mission nous ouvrions l’abri un peu plus, auquel cas, nous pourrons faire d’avantage appel à vous si vous le souhaitez.

Les coordinateurs informent par mail également l’ensemble des bénévoles pour qu’ils puissent s’associer par la prière à ce temps fraternel.

4 – Les bénévoles «soirée» arrivent à 18h30, un coordinateur sera également présent au début. Les bénévoles «nuit» arrivent au plus tard à 21h

5 – Un «bénévole leader soirée» est désigné. Les bénévoles se répartissent les missions  : accueil et boisson chaude à partir de 19h -préparation du repas (denrées livrées par Saint Vincent de Paul) dans la cuisine avec un ou deux accueillis volontaires, préparation de la table avec un ou deux accueillis volontaires, repas à 20h.

Spectacle des enfants du patronage

Spectacle des enfants du patronage 2560 1440 Paroisses de Saint-Raphael

 

Ce mercredi 16 décembre, un air de fête a régné au patronage ! La matinée a été rythmée par les répétitions des différents ateliers du spectacle de Noël. Rires, complicité, excitation étaient au rendez-vous !

Après la messe de 11h30 et le pique-nique, nous nous sommes mis en route pour aller à pied à la Basilique Notre-Dame de la Victoire. Les enfants ont pu faire quatre ateliers : visite de la sacristie, visite de la crèche, intentions de prière et temps devant le tabernacle. 

S’en est suivi le spectacle mis en scène par tous les enfants du patronage : chants, histoire de Saint Nicolas, théâtre sur le thème de la nativité, magie… le tout sous les yeux ébahis des parents, ravis de voir leurs enfants heureux ! 

Un goûter festif a clôturé cette merveilleuse journée dont le maître-mot était bel et bien LA JOIE !

Merci aux Soeurs de la Consolation pour leur patience et leur créativité renouvelée chaque année  ! Merci aux bénévoles du patronage qui donnent de leur temps pour nos enfants et merci à Don Louis-Marie et Don Louis-Gustave pour leur belle implication. 

Belle marche vers Noël à tous !

Visite de Mgr Dominique Rey à Saint-Raphaël

Visite de Mgr Dominique Rey à Saint-Raphaël 2362 1575 Paroisses de Saint-Raphael

Nous contacter

+33 4 94 19 81 29